Nos Favoris PREMIERE CLASSE

Sous un soleil bienveillant, l’ambiance du salon PREMIERE CLASSE s’installe. Des personnages aux looks ultra étudiés traversent le jardin des Tuileries, des tentes blanches installées pour l’occasion accueillent toute cette population prête à fêter la mode comme on l’aime, une mode éprise de détails et de recherche stylistique.                                                                                                                              La ville est belle ! et on aime Paris dans cette atmosphère soignée.
Sélectionnées pour être les bloggeuses officielles du salon, nous nous mêlons à ce petit monde  et aux exposants de Prêt à porter et d’accessoires dans une ambiance et un décor électrique et métal qui prend bien la lumière sur fond de musique électronique. L’ambiance free to Be « so 89 » est bien là!
Nous on aime le mariage de la mode et de la musique, car la musique inspire la mode, c’est une évidence.D’ailleurs nous remercions l’équipe du salon hybride « Don’t Believe The Hype » de l’avoir intégré à l’événement.
Si 17 créateurs ont choisi leur morceau fétiche année 89, le notre s’est porté sur Fight The Power de Public Enemy, nos premiers émois dans le rap américain. Une illustration de la pochette sur Tshirt offerte par l’illustrateur François Morel est notre nouveau collector dont on reparlera dans … 25 ans, enfin on l’espère !

Setting the ambiance at the PREMIERE CLASSE tradeshow is a warm, gentle sun. Our fashionistas in astutely thought-out looks make their way across the Jardin des Tuileries to the white tents set up to welcome them to a celebration of a fashion we love: smitten with detail and in pursuit of style.

Life is beautiful! And we love it when Paris has such a spruced up atmosphere.

We enter the tradeshow as its official bloggers, meeting all the ready-to-wear and accessories exhibitors in an electric and metal décor against the background sounds of electronic music. The ambiance is so 1989!

We love how fashion and music come together, especially since music is a clear inspiration to fashion. This is also our cue to thank the “Don’t Believe the Hype” hybrid tradeshow team for making music part of the event.

17 designers chose their favorite piece of music from 1989, and our choice Public Enemy’s Fight the Power, our first taste of American rap. An illustration of the sleeve cover on a free T-shirt by illustrator François Morel is our new collector’s item which we hope will be worth something… in 25 years’ time at least!

A l’espace VIP Jeff explore l’année 89 avec ce qu’il en a retenu : la 3D et les Playmobils.
Un prototype de la créatrice House of Flora est présenté comme une proposition de lunettes 3D moins éphémères et plus design que celles proposées dans les salles de cinéma.
Des chevelures playmobils en plastique avaient été également réalisées par le créateur Romain Sarrot. On pouvait les revêtir pour un selfie délirant.

Tsunoda
Quand un français tombe amoureux d’une créatrice japonaise, il peut arriver qu’ils créent une marque de prêt à porter d’inspiration bien entendu japonaise.
Une marque qui a 17ans et qui nous a séduites par la fraicheur de ses modèles avec des cotons mariés à des broderies ou des guipures.
Cette marque est évidemment beaucoup courtisée par les tokyoïtes qui aiment ces tenues légères, amples et faciles à porter tout en gardant beaucoup de féminité. Les matières se veulent toujours naturelles.; elles sont en revanche européennes.

Bon vieux temps:
Le bon vieux temps c’est une morceau de notre histoire textile, de nos belles étoffes et de notre savoir faire ; des produits que l’on retrouve parfois sur les marchés aux puces et que l’on a plaisir à racheter pour se rappeler ces sensations de belles choses qui nous sont chères.
Une japonaise y a été très sensible et travaille notre passé et réactualisant nos plus jolies pièces lingerie de nuit et seconde peau en les interprétant en prêt à porter délicat. Cette marque a 30 ans et travaille de fines broderies sur de petites cotonnades. Un vrai délice !

Tooshie: répond à notre culte du corps, du bien être esthétique et surtout du Easy Way of Life des vacances ! Au delà de l’esthétisme de ses bikinis indétrônables, on aime ses petits shorts et sweat palmiers Malibu spirit !

Leitmotiv:
Toujours là au rendez-vous pour une fantaisie décalée, heureuse, animée et pleine de motifs forts et hauts en couleur.
On a de plus en plus envie de cette euphorie de dessins sur tissus dans des formes amples, aériennes et généreuses.

G-Kero:
Nous avions retenu les produits très identitaires de cette créatrice peintre et qui, passionnée par le monde animalier, reproduisait ses toiles de zèbres, tigres,chat… sur Tshirt. Elle s’est attelée à d’autres espèces animales (si on peut dire) pour une touche d’humour et de bonne humeur : la garantie d’un été chaud, très chaud… L’artiste était inspirée !!

Le Facette:

Répond à notre addiction pour les beaux sacs, à la pertinence d’un produit à forte identité. Ton style c’est ton sac et tu peux choisir les bandes de cuir sur les côtés de celui que tu vas vouloir porter. La marque est vraiment séduisante, le produit est très luxe et l‘équipe passionnée par l’envie de perpétrer un savoir-faire français de qualité. Nous on les aime depuis leurs débuts!! Ce sera bientôt le it-bag aux bras des plus pointues. A suivre…

Maison Olga:
Beaucoup d’intérêt pour les mailles toujours aussi riches de détails de cette marque franco italienne.

Sartore:
Un coup de cœur pour des boots zippées unisexe.
Une marque française qui existe depuis 1950 et qui joue du masculin féminin avec un très beau savoir faire.

Alain Tondowski:
Un créateur d’origine polonaise qui joue la fantaisie et des modèles non conventionnels. Un produit a attiré toute notre attention : la derbies revisitée avec des ouvertures qui rend le modèle plus féminin et confortable.

Rayne:
Ce qui nous a beaucoup plu, c’est le coté très girly des modèles vernis de cette marque qui n’est autre que l’ancien chausseur de la reine d’Angleterre . Nous avions très envie de repartir avec les escarpins rehaussé de petites fleurs qui nous faisaient penser à de la porcelaine, celle que l’on peut trouver sur leurs services à thé. So delicate, so british!!

Unützer:
Un très gros coup de cœur pour cette marque allemande qui a un savoir-faire de 25 ans et qui produit à Venise. Un it-produit, une slipper avec des fils d’or. Le mythe total, la chaussure bijou, le soulier de Cendrillon !

Peter & May Walk:
Une toute jeune marque française qui a 1 an et qui joue du chaud des verres et du froid des montures.
Des produits très raffinés ou tout est fait main.
Pourquoi s’être lancée dans le monde des lunetiers ? Parce que la jeune créatrice a été baignée dans un univers entre un père opticien et une mère dans la mode… une histoire de passion hautement transmissible !

Lin art Project:
Le délire des gros motifs full of strass et paillettes sur tshirts set sweats.

Nicolas Messina:
Retravaille la broderie de Caudry sur des bas dans un petit atelier à Toulouse.
Il a créé sa marque il y a 2 ans après une rencontre fortuite avec des professionnels du collant. Il connaît bien son métier et est déjà largement référencé par les plus pointus ; les clients japonais entre autres.

Hemsley london:
C’est l’histoire d’un sac qui intègre nos modes de vie.
Des propositions ingénieuses avec des ouvertures pour iPad, iPhone.
Des anses qui transforment un sac à dos, en sac à l’épaule puis en sac à main. Ils sont très         graphiques, pratiques et d’une remarquable modernité.

SI-V milano
L’art de la rue, les jets d’encre, cette forme de peinture libre et revendicatrice nous inspire.
C’est peut-être pour cette raison que nous nous sommes arrêtées sur cette chaussure italienne qui imprime des jets d’encre sur du cuir
Et comble de fantaisie et de création débridée, des laisses pour chien sont assorties.

Eugène Riconneaus
Il s’est lancé dans la chaussure car il aime trop les femmes ! Une bonne raison pour leur donner quelques centimètres supplémentaires et rehausser leur féminité.
Le créateur a également créé un modèle unique pour les vitrines dédiées à l’année 89.

Atelier Mercadal
Nous ne vous présentons plus le duo mère/fille devenu incontournable dans le monde de la chaussure. Entre la collection classique Atelier Mercadal et celle nommée Mercadal Vintage, le choix est large quant aux modèles proposés.
Nous sommes d’ailleurs grandes adeptes du modèle oasis de la collection Vintage revisitée par Inès.
Pour ce salon, focus sur une nouveauté présentée : un modèle d’espadrille guipure noire décliné également en couleur a retenu notre attention.

Les Prairies de Paris:

Ont participé au choix musical année 89 et  choisi Love shake (https://www.youtube.com/watch?v=leohcvmf8kM ) !
Ils présentent à l’occasion du salon et du thème proposé, une collection de T-shirts revendicatrice de liberté et de plaisir.

Laurence Heller:
On va adorer porter des ponchos et ces derniers très colorés seront un nouveau fard à nos tenues.

Mes demoiselles:
Des lamés, des broderies, des formes de robe charleston, des robes forme peignoir pour la plage, des robes imprimées sur soie, des cotons rayés, tout est frais avec une note voyage et plage. On aime vraiment beaucoup la marque un brin hippy qui sait explorer remarquablement la finesse des matières et suggérer le corps.

Beautiful Soul London
Frais, fleuri, ultra féminin et un brin désuet… mais pouvant être tellement glamour avec quelques boutons ouverts au décolleté et juchées sur des talons.

Zayan
Les guipures nous vont si bien quand elles dévoilent légèrement notre peau.
Focus sur une salopette marrante dans cette matière.

Lil Paris
Une marque qui nous interpelle car on sent qu’elle tend à rendre sa collection de maille plus moderne, plus dynamique. On aime ses mailles ajourées, ses formes modernes et légères qui ne sont pas plombées par la lourdeur de la matière.
A suivre pour un shooting sur le blog !

NC2
Le easy wear avec un mono produit : le Sweat avec valeur ajoutée en sequins, pied-de-poule…

La suite demain…

In the VIP area, Jeff explores 1989 with his recollections of the year: 3D and Playmobils. House of Flora’s designer has come up with a more permanent and stylish solution for 3D glasses than what you get at the cinema.

Plastic playmobil hairdos were also created by the designer Romain Sarrot, giving visitors the chance to try them on for a wacky selfie.

Tsunoda

When a Frenchman falls in love with a Japanese designer, one possible outcome is a ready-to-wear Japanese inspired (naturally) fashion label.

The 17 year-old label delighted us with its fresh pieces in cotton married with embroidery and guipure lace.

The label is favoured by Tokyoites who love these light, ample, easy-to-wear, yet highly feminine outfits. They only use natural fabrics, all of which are European…

Bon Vieux Temps

Bon Vieux Temps, or the good old days, tells a story of our textile history, of our superb fabrics and know-how; products that we can sometimes find in flea markets and love to buy as a reminder of the beautiful things which we hold so dear.

A Japanese designer has picked up on this to draw on our past and update our prettiest night lingerie – our second skin – by translating them into delicate ready-to-wear pieces. This 30 year-old label does fine embroidery on delicate cotton. Delightful!

Tooshie: Fashion in response to our body worship, aesthetic well-being and the easy living of holidays. Other than the aestheticism of its second-to-none bikinis, we love the labels tiny shorts and palm tree hoodies. Malibu to the max!

Leitmotiv:

Never fails to please with its offbeat, happy, animated, immensely patterned and colourful fantasy items.

We can’t get enough of its euphoria of ample, airy and generous designs on fabric.

G-Kero:

We noted highly distinctive products from this designer and artist. She is passionate about this animal world and reproduces her paintings of zebras, tigers, cats, etc. on T-shirts. She is also really into other animal species (if we can put it that way) and adds a touch of humour and light-heartedness, guaranteeing a hot and steamy summer. Clearly, an inspired artist!

Le Facette:

The answer to our addiction to beautiful bags, for the right product with a strong identity. Your style is your bag, and you can choose the strips of leather to put on the sides of the bag you decide to wear. The label is very enticing, the product rather luxurious, and the team passionate about perpetuating high-quality French know-how. We’ve loved this label since they started! These bags are set to be the It Bag on the most fashionable arms around. Watch this space…

Maison Olga:

The Franco-Italian label’s beautifully detailed knitwear continues to draw a lot of interest.

Sartore:

A French label around since 1950, playing expertly on the masculine-feminine theme. Their unisex zip-up boots are a must-have.

Alain Tondowski:

A designer of Polish origin who plays a lot on fantasy and unconventional models. Catching our attention were his revisited derbies with openings that make the shoes more feminine and comfortable.

Rayne:

We loved the girlishness of these patent shoes by this label which used to make shoes for no other than the Queen of England. We would have loved to leave with a pair of heels done up with tiny flowers that could be the kind of porcelain you would find in a tea service. Oh-so-delicate; oh-so-British!

Unützer:

We fell head-over-heels in love with this German label which has 25 years of know-how and produces in Venice. One of their “it” products: gold-threaded slippers. A fairytale come true: a jewelled shoe, or Cinderalla’s slipper.

Peter & May Walk:

A brand new French label started one year ago that plays on hot lenses and cold frames.The products are highly refined and are entirely handmade.

Why did this young designer opt for the world of spectacles? Because her father is an optician and her mother works in fashion. A story of passion that’s close to home!

Lin art Project:

Fun with large crystal-encrusted and sequinned patterns on T-shirts and sweatshirts.

Nicolas Messina:

Reworks Caudry embroidery on hosiery in his small workshop in Toulouse.

He created his label two years after a fortuitous encounter with hosiery specialists. He is a true craftsman and is already widely referenced by big clients in Japan and elsewhere.

Hemsley London:

This is the story of a bag that fits in with our lifestyles with ingenious ideas, such as openings for your iPad and/or iPhone, and handles that transform the bag into a rucksack, a shoulder bag or a handbag. Bold, practical and remarkably modern.

SI-V milano

Street art and ink splatters: forms free, protester art that we find inspirational.

Maybe that’s why we ground to a halt when we saw these Italian shoes with printed ink splatter on leather.

The matching dog leashes are full of imagination and unbound creativity.

Eugène Riconneaus

This designer got into shoes because of his immense love for women! It’s as good a reason as any to give women a few more centimetres and enhance their femininity.

The designer also created a unique model especially for the 1989 display.

Atelier Mercadal

This mother/daughter duo has become a big name in the shoe world and therefore requires no introduction. Between the classic Atelier Mercadal collection and Mercadal Vintage collection, they offer a vast range of models.

We are particularly fond of the oasis model in the Vintage collection, as revisited by Inès.

The focus at this tradeshow was on a new product: a black guipure lace espadrille, also available in colour.

Les Prairies de Paris:

The label’s chosen 1989 hit: Love Shack (https://www.youtube.com/watch?v=leohcvmf8kM )!

For this tradeshow and the proposed theme, the label went with a T-shirt collection calling for fun and freedom.

Laurence Heller:

We’re going to love wearing these ponchos which will add new hues to our outfits.

Mes Demoiselles:

From lamés, embroidery, Charleston-style dresses, dressing gown-type dresses for the beach, silk print dresses to striped coton, the collection is fresh and suggests towards travel and the seaside. We love this label and its hippy edge. It explores the finesse of materials and suggests the body’s shapes remarkably well.

Beautiful Soul London

Fresh, floral, ultra feminine and a tad quaint. Yet it can also be wonderfully glamorous with just a few open buttons at the cleavage and perched on a pair of heels.

Zayan

Guipure lace suits us so well when they reveal our skin ever so slightly.

These fun guipure lace dungarees caught out eye.

Lil Paris

We’re intrigued by this label, as we sense that it’s working towards making its knitwear collection more modern and dynamic. We loved its open-stitched knits and its light and modern forms that aren’t weighed down by the heaviness of the material.

Keep an eye out for the shoot on our blog!

NC2

Easywear in a single-product line: sweatshirts with added value in the form of sequins, houndstooth pattern, and more.

More tomorrow…

Nos favoris PREMIERE CLASSE suite

Le salon Première Classe fête ses 25 ans !