Au fond du jardin..

La délicatesse se trouve Au Fond du Jardin de Frédéric et Laurent, dans un décor très « Old England ». On aime poser son regard un peu partout, sur les cartes postales aux messages poétiques, sur les photos dédicacées, sur les vitrines remplies de vaisselles très florales, sur les napperons dentelle et autres objets insolites. Les madeleines ont toutes leur histoire ; le goût sera l’affaire de Laurent, la poésie qui les accompagne sera la signature de Frédéric . Deux passionnés qui savent surprendre vos papilles et renouveler votre madeleine de Proust.

Deux mots pour vous décrire ?
Impatient et précis.

A la question « Tu viens d’où, tu vas où ? » vous me répondez ?
Je viens de Saint Rémy et je vais vers la lumière en permanence même si c’est parfois avec difficulté.

Votre plus belle rencontre ?
La vie.

Un compliment qui vous va bien ?
Romantique.

D’où vient cette inspiration de madeleine ? Pourquoi la madeleine ?
Il n’y a que Laurent qui peut répondre. Elle lui vient de son enfance à Saint Malo et à Cancale (le pays d’Olivier Rollinger).

Les saveurs que vous préférez dans cette multitude de goûts ?
La rose, l’amaretto, la vanille car très complexe en même temps.

Un projet qui vous tient à cœur ?
Vivre le plus longtemps possible.

Votre plus grande excentricité ?
Porter mes jeans troués préférés avec mes chemises ouvertes en ville.

Votre tenue au quotidien ? Celle pour séduire ?
Au quotidien je suis très jean, chaussures anglaises, blazer anglais, chemise anglaise.
Pour séduire je reste moi même, je reste vrai. D’ailleurs je ne veux pas plaire à tout le monde car c’est plaire à n’importe qui.

Que faites vous pour lutter contre le stress ?
Je mange beaucoup de chocolat noir et je me plonge dans mes passions ; la nature, la marche, toucher les arbres…bref, respirer !

Un shopping idéal ?
Les chemises Hilditch & Key, ce sont les chemises de Fred Astaire et du Prince Williams.
Un parfum de Guerlain ; je suis fan d’Habit Rouge ou de Vetiver.
Une jolie paire de Church ou de Barker.

Le meilleur moment de la journée ?
La matinée quand la lumière progresse jusqu’à la fin de la journée.

Votre madeleine de Proust ?
J’en ai plein ; un très bon chocolat chaud, un très bon pain craquant quand on sent encore le bois.

Quelques basics de votre garde robe ?
Les cravates club, les Richelieu bordeaux, les chemises (j’en ai plus de 200), les jeans, quelques baskets (Converse ou Vans)

Des pièces fétiches ? Lesquelles ?
Je suis un allumé des tongs !! Il n’y a pas plus sexy que le porter d’un paire de tong. Je suis très fétichiste des pieds, c’est très charnel pour moi.

A quoi ressemble le bonheur pour vous ?
Une lente et profonde respiration, moi qui suit très angoissé de nature. Pour moi c’est la plus pure image du bonheur.

Une journée idéale ?
Une journée sans trop de soucis ; il ne faut pas grand chose pour qu’elle se passe bien et être en osmose avec les gens rencontrés dans la journée. Il faut se la compliquer le moins possible. C’est tout un art !

Un héros stylé, vous seriez qui ?
Kennedy mais sans finir comme lui ! J’aime cette époque où les hommes étaient très habillés, très Gary Grant.

 

Vous vous voyez où dans 10 ans?
Dans une vie plus confortable ; j’aurai appris à respirer, à vivre, à prendre du recul et ne pas chercher à maitriser. J’aime les tibétains, leur philosophie de vie, et je sens bien que je ne suis pas en haut de la montagne. Il faut que j’apprenne encore à lâcher prise.

Dossier presse : Alsace 2.0

Bandeau Claire's