Albi de Corbiac

Pieds nus dans ses derbies, cette jeune créatrice blonde et filiforme c’est Albane. Elle a une grâce intemporelle et porte avec nonchalance un pantalon droit, un grand gilet d’homme et comme seul accessoire une fine alliance.
Her bare feet in a pair of Derby shoes, this young, blonde and slender creator’s name is Albane. She has a timeless grace, nonchalantly donning a pair of straight-fit trousers, a large man’s vest and a slim wedding band – her only accessory.

J’essaie ses robes les unes après les autres sentant grandir en moi une plénitude, celle d’une femme qui se trouve embellie.
Je me tourne alors vers elle et capte le sourire timide et satisfait qu’elle esquisse, celui d’une femme qui lit et apprécie le bonheur éprouvé par une autre femme à porter ses créations…

Deux mots pour vous décrire ?
Passionnée et rigoureuse

A la question « tu viens d’où, tu vas où ? » vous me répondez ?
Je viens d’une histoire et je vais en haut de la montagne si c’est possible.

Parcours personnel et créatif, les moments forts de votre vie ?
Mes études de mode ont confirmé mes choix : Esmod et Histoire de L’Art.
L’Italie est un moment fort de ma vie pour y avoir rencontré mon mari, fait mes études et travaillé (styliste chaussure chez Céline).

Vos plus belles rencontres ?
Ce sont des instants volés, un déjeuner, des moments spontanés qui ont entrainé des rencontres. Aucune en particulier mais toutes à la fois.

La robe idéale ?
Une robe noire de chez Albi de Corbiac !
Je n’en choisirai pas une seule car ce serait comme demander à une mère de choisir l’un de ses enfants.

Vous adoreriez habiller qui ?
J’aurais adoré habiller Romy Schneider, j’adorerais habiller la première dame de France… et en fait toutes les femmes.

Un compliment qui vous va bien ?
Lorsqu’un homme me complimente sur une des robes de la collection.

Votre petite robe noire ? ça nous plait, expliquez nous ?
C’est un produit que j’avais en moi, que j’ai toujours porté et j’ai fait le constat que personne ne faisait que ça… hormis Didier Ludo mais lui fait des robes vintages.
C’est une couleur qui cache et qui suggère énormément ; il y a une vraie dualité entre la technique et la séduction dans ce produit tout comme dans la chaussure.

Des matières de prédilection ?
Les matières pour homme, le super 120, les draps de cachemire… j’aime les matières souples au bon tomber ; j’aime le crêpe car il est très souple.
J’aime également les matières naturelles et nobles.

Si vous deviez me décrire une silhouette ?
Une silhouette féminine ; taille, poitrine, hanches.
La silhouette doit se lire et s’exprimer au travers du vêtement.

Un futur projet de création qui vous tient à cœur ?
J’ai fait deux robes de mariées et j’aimerais poursuivre dans cette direction car ce sont des produits forts en émotions. Je les travaillerai dans une multitude de couleurs ; le noir n’est pas exclu comme au début du siècle.
J’aimerais également lancer une ligne de chaussures ; j’ai un savoir faire que j’ai pu acquérir chez Céline.

Votre plus grande extravagance ?
Je ne l’ai pas encore atteinte…

Un cadeau que vous aimeriez recevoir ?
Une Porsche vintage.

 

Le pouvoir de séduction c’est quoi ?
L’allure et la confiance en soi.

Votre truc pour lutter contre le stress ?
Je n’y pense pas.

Un shopping idéal ?
New York, Londres et Moscou… et Hong Kong car je n’y ai jamais été.

Le meilleur moment de la journée ?
Ça dépend des journées.

Un lieu, une pièce où vous vous sentez pousser des ailes ?
Pas une pièce mais la rue lorsque je me promène ; je vais voir un détail qui me donne une envie, une idée…

Quelques basics de votre vestiaire ?
Des pantalons à la coupe masculine, de belles mailles, une robe noire, une nuisette que je puisse porter comme vêtement et non sous vêtement.

Avez vous des pièces fétiches ? Lesquelles ?
Les chaussures, je n’arrive pas à les jeter.

Un héros stylé : vous seriez qui ?
Humpfrey Bogard.

Vous vous voyez où dans 10 ans ?
Chez moi avec mes enfants et mon mari, si il est toujours là nous rajoute t’ elle en souriant ; la route est longue !

Albi de Corbiac, son site c’est ici


I turn to face her and catch sight of a shy, but satisfied, smile cross her lips – one of a woman who recognises and appreciates the happiness experienced by women wearing her creations.

What two words would you use to describe yourself ?
Passionate and strict.

Your answer to the question “where do you come from and where are you heading ?”
I come from a story and I’m heading to the top of the mountain if I can.

Tell us about your personal and creative background. What are the highlights of your life?
My studies in fashion (Esmod, Art History) determined my direction. Italy is a highlight in my life. It’s where I met my husband, did my studies and worked (as a shoe designer at Céline).

What are your most memorable encounters ?
Instants stolen in time; it could be a lunch, or any spontaneous moment that leads to encounters, None in particular, but all of them at once.

What is your ideal dress ?
A black dress by Albi de Corbiac !
I wouldn’t choose just one. That would be like asking a mother to choose just one of her children.

Who would you love to dress ?
I’d love to dress Romy Schneider, I’d love to dress the First Lady of France… in fact, I’d like to dress all women.

What’s a good compliment for you ?
When a man compliments me one of my dresses in the collection.

We love your little black dress. Tell us more…
It’s a product that is very me and that I’ve always worn. I noticed that no one was doing only that, apart from Didier Ludo, but he does vintage dresses.
It’s a colour that both hides and suggests a lot. The product has a real duality of technique and seduction, in the same way shoes do.

Any favourite fabrics ?
Fabrics for men, Super 120 wool, cashmere sheets… I love supple fabrics that fall well. I love crape, as it’s also very supple.
I also enjoy noble and natural fabrics

Describe a figure…
The female figure: waist, bust and hips.
The figure should express itself and be read through a garment.

Any future creative projects close to heart ?
I’ve done two wedding dresses and I’d like to continue in this direction, as they’re highly emotional products. I created them in a multitude of colours; black is not excluded as it was at the start of the century.
I’d also like to launch a footwear line, having acquired the know-how while working at Céline.

What is your biggest extravagance?
I haven’t got there yet…

What gift would you love to receive ?
A vintage Porsche.

 

What, in your opinion, is seductive power?
One’s look and self-confidence.

What’s your remedy against stress ?
I don’t think about it.

What would be your ideal shopping experience?
New York, London and Moscow… and Hong Kong because I’ve never been there.

What is your favourite time of the day ?
It changes from day to day.

Name a place or a room where you feel inspired…
Not a room, but rather when I’m walking in the street. A detail might catch my eye, bringing with it a desire or an idea…

What are some basic items in your wardrobe ?
Masculine-cut trousers, beautiful jerseys, a black dress, a nightie that I can wear as a top rather than as an undergarment.

What are your favourite items of clothing ?
Shoes. I can’t bring myself to throw them away.

Which stylish superhero would you be?
Humphrey Bogart.

Where do you see yourself in 10 years?
At home with children and my husband, if he’s still there (she adds with a smile); the road ahead is long !

Albi de Corbiac, son site c’est ici

Spring spirit

Look toujours !